Gagnez vos places pour la pièce “La fausse suivante” au Théâtre de Bourgogne le 29 mars !

Photo Didier Grappe

Photo Didier Grappe

Une pièce écrite par Marivaux, mise en scène par Nadia Vonderheyden.

La scène est en province. Pour connaître Lélio, à qui on la destine sans même l’avoir rencontré, une jeune parisienne se déguise en chevalier et se lie d’amitié avec son prétendant. Lequel, abusé, mis en confiance, avoue son penchant pour deux dames presque également riches… La travestie complote alors sa vengeance. Séduction, argent, pouvoir, travestissement sont au coeur des débats. Ici, les personnages se perdent dans leurs propres mensonges et leurs viles intentions. Dès lors, la comédie écrite en 1724, renvoie à une réalité très actuelle où le matérialisme supplante l’être. Pour Marivaux, les principes du travestissement, de la duperie (et donc du théâtre) ont la faculté de révéler le revers de la personnalité, d’exhiber le spectre de leurs vrais dessins. Parallèlement, dans La Fausse suivante, l’illusion et la tromperie redent possible, à chaque instant, la rêverie.

Les commentaires sont clos.

  1. Quand le passé reste si présent dans le comportement humain, la comédie du théâtre reste l’outil ludique permettant de s’en émouvoir, de s’en réjouir ou de s’en révolter. Et surtout d’en prendre conscience.

    sophie le lundi 17 mars 2014 à 10h03

  2. Truculent!

    Pilou le lundi 17 mars 2014 à 16h58

  3. Séduction,argent,pouvoir,ce qui fait marcher le monde.
    Les siècles s’écoulent,mais l’être humain reste le même.

    Esther21 le lundi 17 mars 2014 à 17h29

  4. Pourquoi pas…

    Yas le lundi 17 mars 2014 à 21h51

  5. Cela m’a l’air intéressant

    Steph le lundi 24 mars 2014 à 12h48