“Oui”, François Rebsamen restera à la mairie de Dijon même en cas de remaniement

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Le scénario d’un remaniement gouvernemental semble de plus en plus crédible. Si bien que les adversaires politiques de concentrent une bonne partie de leurs attaques sur ce point. Selon eux, le sénateur-maire sortant ne pourra que céder aux sirènes parisiennes délaissant Dijon. Mais est clair, il restera maire de Dijon.

La rumeur est repartie de la voix du premier ministre Jean-Marc Ayrault lui-même. Dans une interview au Parisien, il s’est dit favorable à une équipe resserrée, tout en ne se considérant pas lui-même sur le départ. “Les Dijonnais doivent savoir que le sénateur-maire est ministrable et n’hésitera pas une seconde à délaisser Dijon”, attaque Edouard Cavin, candidat FN sur la ville. “Voter François Rebsamen, c’est voter pour sa deuxième tête de liste”.

Même son de cloche du côté d’Alain Houpert. Depuis plusieurs semaines déjà, il répète à l’envie que la future maire de Dijon n’est autre que Colette Popard, en deuxième position sur la liste. A chaque fois, la réaction est similaire dans la salle : des huées pleuvent. “Il promet Dijon avec vous, assurément ce sera Dijon sans moi”, raille Edouard Cavin.

Sauf que François Rebsamen a déjà “refusé”, d’être ministre. Lors de la constitution du premier gouvernement en mai 2012. ” François Hollande a posé un principe : l’interdiction de cumuler un exécutif local avec une fonction ministérielle. Donc j’ai choisi et le Sénat et Dijon”, expliquait-il alors.

Alors que les fantasmes se font encore plus forts, il a rappelé cette ligne de conduite lors de la présentation de son programme. Alors que nous lui demandons s’il restera en poste après on élection, il martèle un franc “Oui”. Avant de répéter : “La réponse est oui”.

Les commentaires sont clos.

  1. Ubiquité intenable au dépens de l’une ou l’autre fonction (sans compter les deux autres…)

    Dijon Autrement le mardi 4 mars 2014 à 16h49

  2. M. REBSAMEN est POUR le cumul des mandats…..alors un de plus, pourquoi pas ?. Tant qu’il ne donne pas d’explications précises sur les dépenses colossales pour les chantiers de Dijon, et surtout le financement de ces dépenses, les dijonnais ne sauront pas, avant de voter, qui et qui paieront tôt ou tard l’endettement de Dijon ou du Grand Dijon. Tous ceux qui soutiennent “aveuglement” SAINT FRANCOIS, ressemblent aux voyageurs sur le TITANIC, en train de faire la fête (et crier victoire) pendant que le bateau s’écoule!.

    lamquocdung le mercredi 5 mars 2014 à 10h07

  3. Il faudra qu’il nous explique comment il va faire pour être à Dijon et à Paris en même temps !

    Princesse le mercredi 5 mars 2014 à 10h24

  4. La question est: qui sera le prête-nom?
    Espérons que le dauphin prématurément vieux
    saura s’effacer devant une femme de qualité…
    Au boulot Stéphanie! On compte sur toi! Vite!

    Dijon Autrement le mercredi 5 mars 2014 à 17h49