Dijon : Alain Houpert “refuse d’abandonner la question de la sécurité”

Dans un communiqué reçu jeudi 27 février 2014, le candidat UMP aux Municipales à Dijon tient à réaffirmer son attachement aux question de sécurité dans l’espace public. “Elu maire”, il promet de renforcer les moyens de la police municipale.

Ci-dessous, le communiqué dans son intégralité

La question de l’insécurité demeure au cœur des préoccupations des dijonnais.

Au risque d’être qualifié de sécuritaire par mes adversaires en mal d’arguments, je refuse d’abandonner la question de la sécurité.

L’impression générale d’insécurité qui s’impose à Dijon, quels que soient les classements fantaisistes qui peuvent ça et là être publiés, se trouve considérablement confortée par de multiples faits divers qui nous rappellent à quel point la question de la sécurité des dijonnais doit faire l’objet d’une attention toute particulière.

Tout comme les précédents, ces derniers mois , on a assisté à des faits extrêmement graves (agressions sur la voie publique, voitures brûlées, cambriolages, homicides…) L’ensemble du centre ville de Dijon, notamment le quartier Darcy, est régulièrement le terrain d’actes de délinquances allant de l’incivilité à la criminalité la plus grave.

Pis, ce climat constamment tendu et l’absence de dialogue placent les travailleurs du secteur, policiers municipaux ou contrôleurs des transports en commun, dans une position très inconfortable, dont il résulte parfois certains incidents qui pourraient être évités aisément.

Il est inacceptable que les pouvoirs publics nationaux comme locaux soient dépourvus de moyens suffisants pour lutter efficacement contre ceux qui nuisent à la tranquillité de la ville.

Elu maire, je resserrerai le dialogue avec la police nationale, et je travaillerai ardemment à l’amélioration de la politique communale. A cet endroit, il me paraît pertinent de renforcer les moyens d’action de la police municipale, qui loin d’être cantonnée à la répression de la délinquance liée à la circulation routière et aux stationnements, doit être l’un des acteurs principaux de la sécurité de la ville.

Il me parait indispensable de réinstaurer un dialogue entre les dijonnais et les différents acteurs locaux et nationaux de leur sécurité.

Alain Houpert, sénateur de la Côte-d’Or”.

Les commentaires sont clos.

  1. Ce jour, le 05/03/14, le bien public a annoncé 1 agression envers un policier.

    Un fait de plus pour une ville dont le maire a vanté “sa haute protection de sécurité”.

    lamquocdung le mercredi 5 mars 2014 à 18h59