Ouverture de la Lino : ce qui va changer

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Après un demi-siècle de tractations, de procès, de travaux, la Liaison Nord dijonnaise accueillera les premiers automobilistes, lundi 10 février 2014. Une semaine après l’inauguration officielle, comment va se passer la mise en circulation ?

La , qu’est ce que c’est ?

Un serpent de mer. La Lino pour liaison Nord de l’agglomération dijonnaise est le chainon manquant entre la rocade Est de l’agglomération et l’autoroute A38. La première phase de réalisation de l’opération est constituée d’un aménagement à 2×1 voie de 6,5 km. Le tronçon comporte cependant un créneau de dépassement d’environ 2 km à 2×2 voies.

Quelle est la limitation de vitesse ?

Si la Lino est considérée comme une voie express, il y a de fortes chances que vous soyez un peu déçus une fois dessus. En effet, la majorité du parcours est limité à 90km/h, comme le reste de la rocade d’ailleurs. Mais sur toute une portion – dans le secteur du tunnel routier – il faudra abaisser votre vitesse à 70 km/h. Et gare à ceux qui ne respecteront pas cette règle, un radar tronçon veillera au grain !

À partir de quand va-t-on pouvoir y circuler ?

L’ouverture de la Lino va nécessiter la présence de nombreux agents et la réalisation de marquages routiers au raccordement de Pompidou. Il a donc été décidé de l’ouvrir après l’heure de pointe du matin. En deux phases, une par sens. Et en remontant le sens de circulation. La première phase concernera la voie allant de Plombières-lès-Dijon à la Toison-d’Or avant de suivre ensuite le sens inverse (voir ci-dessous). Le rond-point Georges-Pompidou sera le dernier point raccordé : un bouchon mobile sera alors mis en place pour finaliser le marquage de l’axe.

Phase 1 : mise sous circulation du sens Plombières-lès-Dijon -> Pompidou

  • ouverture de la sortie de la Lino sur la rocade Est
  • ouverture de la bretelle de sortie de la Lino sur le giratoire de Pompidou
  • la barrière d’Ahuy sera maintenue fermée dans le sens Pompidou – Plombières
  • mise en service de la Lino à partir du giratoire d’Ahuy
  • mise en service de la bretelle d’entrée de Daix
  • la barrière de Talant du tube descendant sera maintenue fermée
  • mise en service de la Lino à partir du giratoire de Talant
  • mise en service de la Lino à partir du giratoire de Plombières (tube montant)

Phase 2 : mise sous circulation du sens Pompidou -> Plombières-lès-Dijon

  • ouverture de la sortie de la Lino sur le giratoire de Plombières
  • ouverture de la barrière de Talant du tube descendant
  • mise en service du tube descendant
  • ouverture de la bretelle de sortie de Daix
  • ouverture de la barrière d’Ahuy
  • mise en service de la Lino à partir du giratoire d’Ahuy
  • ouverture de la bretelle d’entrée de Pompidou sur la rocade Est
  • mise en service de la Lino à partir du giratoire de Pompidou

En dernier, au giratoire de Pompidou :

  • raccordement de la rocade à la Lino :
  • mise en place d’un bouchon mobile en sortie de rocade Est
  • finalisation du marquage de l’axe
  • remise sous circulation
Combien a couté cette réalisation ?

Le chantier représente un investissement de 164 millions d’euros : 27,5% de l’État, 25% du conseil régional de Bourgogne et du conseil général de Côte-d’Or et 22?5% du Grand Dijon. 15 ouvrages d’art jalonnent le tracé dont les plus emblématiques sont le tunnel de Talant (600 m) et la tranchée couverte de Daix (300 m).

Combien de véhicules vont l’emprunter ?

L’itinéraire, situé sur les communes de Dijon, Ahuy, Fontaine-lès-Dijon, Daix, Talant et Plombières-lès-Dijon devrait accueillir entre 15 000 et 25 000 véhicules par jour. De nombreux véhicules vont désormais délaisser les boulevards urbains dijonnais ainsi que certains quartiers des communes d’Ahuy et de Fontaine-lès-Dijon.

Les camions vont-ils pouvoir continuer de circuler en ville ?

Les véhicules de transport de marchandises de plus de 3,5 tonnes seront interdits à la circulation dans un périmètre qui concerne onze communes (Voir carte ci-dessous). Les seuls camions autorisés dans ce périmètre sont les camions qui ont une destination à l’intérieur du périmètre, les transports de matières dangereuses ou les transports exceptionnels trop hauts pour passer sous les ponts. En plus du balisage règlementaire, une signalétique spécifique a été mise en place aux principales entrées de l’agglomération pour rappeler aux chauffeurs cette mesure.

2014-02-perimetre-de-circulation-des-plus-de-3,5-tonnes-grand-dijon

Est-il encore possible de rejoindre le quartier de la Fontaine d’Ouche depuis l’A38 ?

Non. La rive droite du canal de Bourgogne était devenu un lieu très fréquenté. L’ouverture de la Lino va permettre de délester l’avenue du Premier-Consul (longeant le lac Kir). Il sera donc possible de réorienter la circulation vers le centre et le Sud de Dijon sur des voies plus adapté. En parallèle, la mairie a décidé d’inverser le sens de circulation sur cet axe pour rejoindre l’A38.

Les commentaires sont clos.

  1. La LINO voitura donc enfin!
    Quid du transit en agglomération des “transport[s]de matières dangereuses”
    interdits [!?] sur cette nouvelle et déjà saturée voie…

    Dijon Autrement le lundi 10 février 2014 à 13h43

  2. en 1967 j’ai participé avec un voisin qui était chef de travaux dans une entreprise de travaux publics au traçage de la LINO
    j’étais un gamin de 10 ans et les jeudis il m’emmenait avec lui tracé le tracé de la liaison depuis pouilly en auxois jusqu’a chenove
    on aurait pas eu cette association aderoc qui a freiné pour des raisons absurdes et qui a fait du tort a notre ville, la LINO serait en seviece depuis longtemps
    enfin elle est faite
    dommage que pas deux fois deux voies car on y sera obligé d’y passer etant donné que la liaison de chenove a toison etait au départ en une voie et vite passée en deux fois deux
    bravo aux personnes qui ont tout fait pour que cette LINO se fasse enfin
    Dijon sera désengorgé de tous ces poids lourds qui utilisaient les bd extérieurs avec tous les risques que ça comprend (accidents de personnes etc…)
    le centre ville va respirer

    jean le lundi 10 février 2014 à 15h21

  3. Arrêtons d’être optimiste !!!!
    2 voies, 4 voies, 2 rond-points, radar tronçon évidemment… ça va bien mal aller vous verrez…. Et dommage pour ceux qui habitent à coté et qui auront des nuisances sonores, le prix de leurs maisons va chuter !!!
    Et merci à L’ADEROC d’avoir éviter que ce soit pire à défaut de ne pas avoir pu empêcher la construction de cette horreur… Merci Mr TERRAZ, que mon père a bien connu jusqu’en 1982 (année de sa mort accidentelle)

    Rodrigue le lundi 10 février 2014 à 15h56