Dijon : Alain Houpert (UMP) se demande si Primark ne va pas “détruire des emplois”

Le candidat aux à Dijon, , s’interroge sur la stratégie de Primark et sur les conséquences que l’implantation de ce magasin va avoir sur le centre-ville.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“L’actuel Maire de Dijon s’est réjoui hier matin sur les ondes de France Inter de la venue de à la Toison d’Or. Se réjouit-il des propos de Mme Breeges O’Donoghue (directrice du développement) quand elle dit : « Nous allons faire du business à l’irlandaise » ou quand elle rajoute : « , c’est comme une famille avec des vraies valeurs, nous avons un service éthique qui travaille avec nos fournisseurs ». Oui, a-t-il été séduit par l’affichage d’embauche de 300 personnes ?

Je ne peux pas croire que l’actuel Maire de Dijon ignore que l’arrière-boutique de cette enseigne star du Royaume Uni est moins glorieuse.

En effet, au moment où la France défend ses produits par la qualité, Primark offre des tissus bas de gamme principalement venus d’Asie. Au moment où tout doit être fait pour sauver l’emploi en France, Primark ne risque-il pas de détruire des emplois dans le secteur de l’habillement, secteur, comme chacun le sait, en très grande difficulté. Au moment où la grande distribution de l’habillement est déjà saturée à Dijon, Primark va-t-il continuer à désorganiser le marché ? Combien de petits commerces au Centre-Ville comme à la Toison d’Or vont disparaître dans les prochaines années ? Enfin, dans les 300 emplois, dont 1/3 en temps partiel, combien resteront lorsque l’installation du magasin sera terminée ?”

Les commentaires sont clos.

  1. Il devient lourd le radiologue-sénateur-maire pété de tunes… Ça critique,ça critique et recritique! C’est sur que c pas lui ki va aller se fringuer chez primark 😉

    Pascale le mercredi 5 février 2014 à 13h06

  2. Que propose Monsieur HOUPERT? Rien…
    C’est bien la première fois qu’on voit un candidat aux municipales dénoncer la création d’emplois dans la ville qu’il convoite!
    Les gens vont venir de loin pour ce magasin, Dijon et les petits commerçants vont en profiter. Peut être que ce n’est pas assez chic pour lui?

    Pierre PAILLOT le jeudi 6 février 2014 à 15h37

  3. Houpert s’interroge sur Primark ? Il ne regarde pas bien les étiquettes dans les grands magasins ? Quand et où trouve-t’il des fringues ne venant pas d’Asie ? Dans les magasins huppés du centre ville !

    Joseph B le jeudi 6 février 2014 à 23h17

  4. PRIMARK VA TOUT DETRUIRE.Les emplois seront introuvable vu que les magasins a coté ne seront même pas des concurrents contre PRIMARK ce sont des fourmis qui vont etre écrasés; donc un decision doit vite etre prise !!!

    jjebn le mercredi 9 avril 2014 à 21h48