Les touristes boudent les hôtels et les campings bourguignons

2013-06-societe-economie-tourisme-hotel-JJ-miroir-9

La baisse de la fréquentation hôtelière, constatée lors de la saison 2012, se poursuit au cours des mois de juin à septembre 2013. C’est ce qui ressort d’une enquête de l’ diffusée jeudi 30 janvier 2014. La Bourgogne fait partie des cinq régions métropolitaines dont l’activité est orientée à la baisse. Il en est de même pour les campings dont la fréquentation se replie en 2013. De mai à septembre, les arrivées baissent de 3,7 %, les nuitées de 6,6 %, par rapport à la même période de 2012.

“Dans le détail, le nombre de nuitées passées dans les hôtels bourguignons diminue de 1,7% cette saison”, souligne l’Insee. “Ce repli est surtout dû au recul de 2,6% des nuitées étrangères – surtout les Néerlandais, mais la demande de la clientèle française est aussi en repli”. Il faut toutefois noter que la clientèle en provenance de Chine afflue, avec une hausse des arrivées de 85%, des nuitées de 76% dans l’hôtellerie.

Toujours dans le domaine de l’hôtellerie, la Côte-d’Or est le seul département bourguignon dont l’activité reste stable : “les nuitées étrangères à la hausse compensent la désaffection de la clientèle française”, explique l’Insee. En revanche, la fréquentation des campings du département est en chute libre : les nuitées étrangères sont en diminution de 14,6 %. “Les mois de mai et juin 2013, maussades, ont découragé nombre de campeurs. Et les mois d’été, plus cléments, n’ont pas permis de compenser la baisse de fréquentation du printemps”.

Retrouvez le détail ci-dessous.

Télécharger le document PDF (1.15MB)

Télécharger le document PDF (1.26MB)

Les commentaires sont clos.