Le recueillement silencieux du peuple de gauche

2013-06-hommage-front-de-gauche-fascisme-JJ-miroir-65

Le visage fermé, et la peine au cœur, environ 200 citoyens, sympathisants de gauche et notamment du et plus généralement hommes et femmes mobilisés contre les dérives d’une forme de droite extrême,  se sont rassemblés place de la libération, jeudi 06 juin 2013 avant d’entamer une marche silencieuse dans le centre ville. En hommage au jeune militant , ce fut une grande famille plus qu’un rassemblement politique qui manifesta son chagrin et sa colère . Des roses à la main, certains n’ont pas hésité à parler d’assassinat pur et simple, perpétré dans l’un des pays les plus symbolique de la démocratie. Quelques images pour la mémoire…

[flagallery gid=5 name=Gallery]

Les commentaires sont clos.

  1. la manifestation de hier n’était pas une manifestation du front de gauche,la plus part des participant était là entant que individus
    clément était un militant à sud et l’Action AntiFasciste Paris-Banlieue, il était libertaire et de ce fait dans aucun parti politique,la récupération de ce style est un affront à sa mémoire!!!!!
    ayant connu clément je suis personnellement blessé de ce non respect de ce qu’il était.

    Géronimo militant de l Action AntiFasciste Dijon et compagnons de lutte de Clément Meric

    Géronimo le vendredi 7 juin 2013 à 15h41

  2. Petite précision : le rassemblement n’accueillait pas seulement des membres ou sympathisants du Front de gauche, mais plus largement toutes les personnes qui luttent au quotidien contre la droite extrême. Militant politiques, syndicalistes (n’oublions pas que Clément était à Sud-Solidaires), citoyen(ne)s, tous unis contre la haine.

    Alexandre Emorine le vendredi 7 juin 2013 à 15h51

  3. Jonas Jacquel

    Cher Géronimo,

    merci de votre intérêt pour le Miroir.
    Veuillez nous excuser pour cette maladresse, même si le Front de Gauche nous a semblé constituer la majorité du rassemblement.

    L’article a été corrigé,

    Bien à vous.

    Jonas Jacquel le vendredi 7 juin 2013 à 16h03

  4. Merci de corriger également l’orthographe : “l’article a été corrigé” et non pas avec une terminaison er .
    Désolé mais les fautes m’insupportent , surtout dans les médias . Qui plus est pour relater un “faits divers” monstrueux !

    André LACROIX le samedi 8 juin 2013 à 9h31

  5. Dans les moments où la haine resurgit des limbes de l’histoire et cause la mort d’un innocent, le fait d’être socialiste, communiste ou anarchiste n’a strictement aucune importance. La seule chose qui importe est de porter tout(es) ensemble notre volonté de faire cesser ces crimes de haines qui gangrènent notre société et la plonge un peu plus chaque jour dans l’obscurantisme.

    Vive l’antifascisme…

    Florent GENIN le samedi 8 juin 2013 à 0h49