Une année d’emploi en demi-teinte en Bourgogne

En Bourgogne, l’année 2013 se termine sur une légère baisse du . Le nombre de demandeurs d’ de catégorie A recule de 0,8%, soit 585 chômeurs de moins. Mais sur l’année, entre décembre 2012 et décembre 2013, leur nombre aura augmenté de 2,4%.

En France, le chômage progressé de 0,3% en décembre 2013, soit 10.200 demandeurs d’emploi de plus. Sur l’année, le nombre de demandeurs d’emploi a augmenté de 5,7%.

Sur l’année, le nombre de chômeurs augmente donc de 2,4%. En 2012, cette augmentation était de 11,5%. La Direccte y voit “l’impact des politiques publiques mises en place en 2013” qui auraient “sans aucun doute fortement contribué à desserrer l’étau du chômage”.

En Bourgogne, le nombre de demandeurs d’emploi de sexe masculin recule un peu plus (-1,0%) que chez les femmes (-0,5%). Sur un an, la demande d’emploi de la population masculine est en augmentation (+3,0%) plus forte que celle de la population féminine (+1,8%).

Les commentaires sont clos.

  1. Le Président a perdu son pari malgré les contrats aidés imposés aux collectivités locales avec nos impôts et par le forcing fait en fin d’année sur les entrées en formation afin de sortir ces demandeurs d’emploi des statistiques.
    Le tripatouillage du traitement des statistiques du chômage a ses limites.
    Aucun politique de gauche ce soir pour commenter ces chiffres. Comme c’est bizarre.
    Maintenant on fait quoi ??

    président ud58 CFE CGC le lundi 27 janvier 2014 à 21h44

  2. cala irait mieux avec la réduction de la remémoration des actionnaires et le tripatouillage des syndicats

    wad le mardi 28 janvier 2014 à 7h51

  3. Jusqu’à quel point accepterons nous de régresser (sur tous les plans) dans notre pays?
    Faudra t’il revenir à la France d’avant 1981 pour espérer ( peut-être) commencer; au bout d’un très long et douloureux effort le redressement du pays?
    Sommes nous prêt a accepter le retour de 40h de travail hebdomadaires; payées 35; la retraite a taux plein à 65ans et 4 semaines de congés payés par ans..
    Il faudra bien se rendre a l’évidence : la fête est finie.

    Patrick Lepak le mardi 28 janvier 2014 à 11h42

  4. Il faut dire aussi que les recruteurs ne font pas de cadeau aux candidats. Régulièrement, je vois passer des offres pour des CDD dans lesquels sont exigés 2,3,4 ans d’expérience, avec le salaire qui ne suit pas forcément. Ensuite, le simple master II professionnel (bac + 5) ne suffit plus, il faut souvent en parallèle une école de commerce ou Sciences-Po. A mon sens, les diplômes sont dévalorisés, et il faudrait les revaloriser. Il faudrait aussi mener un audit dans les universités, et balayer les formations “miroir aux alouettes”, qui ne servent pas à trouver de travail sinon à faire la fierté de leurs directeurs. Ou encore, développer les études universitaires en alternance, ce qui commence à se faire mais ça reste très sélectif.

    CamilleG le mardi 28 janvier 2014 à 13h55

  5. Pour répondre à Camille G
    Je partage complètement votre avis : c’est toute notre société arrivée à bout de souffle qu’il nous faudrait repenser : tâche impossible du reste .
    Pourquoi l’Education Nationale ; DEUXIEMME ENTREPRISE D’EUROPE POUR LE NOMBRE DE SALARIES ET DE SON BUDGET DE FONCTIONNEMENT ; le second de La République ; n’est que si peut efficace au regard des moyens mis en œuvres ? ( classement PISA et autres ). Le changement ce n’est pas pour maintenant ; probablement pour après demain non plus et plus le temps passe et plus nous reculons.

    Patrick Lepak le mercredi 29 janvier 2014 à 10h59

  6. Commençons par changer ce symbolique, ridicule et mortifère logo!

    Dijon Autrement le jeudi 30 janvier 2014 à 7h26

  7. pourriez vous faire une enquête pour connaitre le nombre de personnes qui a trouve une place grâce a Pole emploi?

    Thomas le dimanche 2 février 2014 à 10h12