Municipales 2014 : François Rebsamen déclarera sa candidature le 6 février

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Il a beau remettre son titre en jeu, se fait désirer dans la campagne des élections municipales et communautaires. Le sénateur-maire de Dijon et président du Grand Dijon a choisi la stratégie de la campagne éclair.

Il déclarera officiellement sa candidature le 6 février et présentera sa liste deux semaines plus tard. Un courrier doit aussi être distribué dans les boites aux lettres des Dijonnais dans les jours à venir. Il y dévoilera son slogan pour la campagne.

“Dijon, avec vous”

Selon nos informations, c’est au Cellier de Clairvaux que François Rebsamen va réunir militants et sympathisants le jeudi 6 février 2014. Il doit alors, à nouveau, dévoiler ses ambitions pour la mairie de Dijon, devant les Dijonnais cette fois et lancer quelques pistes programmatiques. On imagine volontiers que la cité de la gastronomie ou le projet de grande médiathèque y tiendront une place de choix. Et pour coordonner l’ensemble, il a choisi le slogan “Dijon avec vous”. Le nom de domaine du site internet est même déjà réservé.

Quatorze jours plus tard, le 20 février 2014, c’est au palais des congrès de la ville qu’il présentera sa liste. On le sait déjà entouré de ses plus fidèles conseillers comme Colette Popard, Alain Millot ou Nathalie Koenders. Il dévoilera cette fois les 58 noms des potentiels conseillers qui l’entourent. On connaitra alors les noms des colistiers proposés par le Modem ou encore Europe-écologie – Les Verts. Sans grande surprise apriori.

Durant un mois, il devrait ensuite enchainer les réunions de quartier à un rythme quasi journalier. Jusqu’au grand meeting de campagne qui se tiendra le 20 mars, à trois jours du premier tour.

Les commentaires sont clos.

  1. Et bien au moins,c’est mieux organisé que sur la liste de notre bon sénateur-maire de Salives qui brasse de l’air pour changer d’ère!

    Marc le mercredi 22 janvier 2014 à 10h58

  2. En attendant distribution de breloques républicaines
    au PRG et au EELV pour fidéliser les quelques grognard-e-s

    Dijon Autrement le jeudi 23 janvier 2014 à 14h26