Municipales 2014 : Le PCF veut “rassembler, par delà les clivages partisans”

Posted By Jérémie Lorand On samedi 18 janvier 2014 @ 10h53 In En bref | Comments Disabled

Dans un communiqué diffusé vendredi 17 janvier 2014, le PCF [1] fait le point sur sa stratégie à l’approche des élections municipales de 2014.

Lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Dans le contexte d’une profonde crise politique, qui vient principalement d’un présidentialisme exacerbé et de la trahison des engagements, nous considérons que les prochaines élections municipales peuvent et doivent être l’occasion pour les citoyens de se réapproprier la chose publique.

Dans chaque commune, comme partout en France, les militants du PCF de Côte d’Or ont pris souverainement leurs décisions. Ils l’ont fait en tenant compte des réalités locales, des enjeux; des orientations générales de leur Parti, des débats au sein du Front de Gauche. Cela les a amenés à retenir des options différentes d’une ville à l’autre concernant la configuration de la liste électorale à laquelle ils veulent travailler et participer. Cela ne signifie en rien un quelconque défaut de cohérence. Au contraire, nous pouvons affirmer que ces décisions ont été inspirées partout par un même souci, une seule finalité : créer les conditions pour que se mettent en place des équipes municipales qui défendront les services publics et se battront contre une politique de restriction des dépenses publiques utiles à la population ; qui innoveront pour mieux répondre aux besoins populaires dans le sens de la justice sociale et de la solidarité (enfance, scolarité, santé, logement, transports, culture, etc.) ; qui rejetteront toutes formes de discrimination ; qui feront de l’emploi, notamment industriel, une priorité de leurs choix de gestion ; qui développeront la démocratie locale.

Cette orientation conduit à des choix politiques précis et concrets, fondés sur une impérieuse nécessité : le rassemblement le plus large possible afin de mener efficacement le combat contre les politiques d’austérité et de remise en cause des libertés communales :

  • Tout d’abord il est évident que dans toutes les localités, quel que soit le cas de figure, les communistes feront tout ce qu’il faut pour écarter le risque d’une victoire de la droite et de l’extrême droite, qui en demandent toujours plus en matière d’austérité et d’autoritarisme.
  • Dans les cas où nous participerons à une liste de rassemblement de toute la gauche dès le 1er tour, comme par exemple dans de nombreuses villes de la couronne dijonnaise, nous serons empreints, pendant la campagne électorale, d’un esprit de responsabilité et de loyauté. En tant que militants et en tant que candidats, nous conserverons notre liberté d’expression et d’action, sans laquelle nous ne pourrions pas apporter notre contribution au combat contre l’austérité et pour la démocratie. Parce que les communistes des villes concernées ont jugé, globalement, que ces conditions étaient remplies, ils ont fait le choix de l’union de toute la gauche dès le 1er tour.
  • Là où nous serons sur une liste construite à l’initiative du Front de Gauche (Dijon, Montbard), nous donnerons de celui-ci une image conforme à sa raison d’être, qui n’est pas d’ajouter de la division à la division de la gauche. Au contraire, nous voulons rassembler, par delà les clivages partisans et la diversité des engagements individuels, de larges majorités sur des solutions progressistes. Et ces solutions, nous proposons à toutes celles et tous ceux qui les partagent, de les porter ensemble dans les luttes et de les exprimer ensemble auprès des électeurs et dans les urnes. C’est cette démarche que nous suivrons lors des élections municipales, une démarche d’ouverture sans périmètre politique préétabli. Dès le soir du 1er tour, nous irons jusqu’au bout des possibilités politiques de fusionner les listes de gauche et de prendre des responsabilités au sein d’une municipalité renouvelée.
  • Dans les majorités municipales où nous aurons des élu-e-s, quel que soit le niveau de leurs responsabilités, nous ferons entendre par des déclarations et des actes politiques forts notre refus de la restriction des dépenses publiques utiles à la population. Aucune “discipline majoritaire” – et encore moins aucune “solidarité avec le gouvernement” ! – ne nous fera oublier les intérêts des habitants.
  • Ce n’est pas pour occuper des places “en vue” que des militants du PCF sont candidats à des responsabilités municipales, c’est pour être utiles à la population. Cela demande de l’écoute, le sens du dialogue, une réelle sensibilité aux problèmes que rencontrent les milieux populaires, une réactivité permanente. Ce sont là des qualités que nous voulons toujours mieux cultiver. Les populations qui ont des élus communistes de cette trempe ne peuvent que s’en féliciter.

Article printed from Le Miroir Mag: http://www.miroir-mag.fr

URL to article: http://www.miroir-mag.fr/13504-municipales-2014-le-pcf-veut-rassembler-par-dela-les-clivages-partisans/

URLs in this post:

[1] PCF: http://www.miroir-mag.fr/tag/pcf/