Alain Houpert (UMP) veut créer trois pépinières d’entreprises à Dijon

Dans une tribune, le candidat aux Municipales 2014, se demande si quelqu’un s’occupe de l’emploi au Grand Dijon : “L’agglomération a perdu près de 2 000 emplois en 2012 et a contribué à mettre en faillite près de 500 entreprises”, écrit-il. “Dès mon élection, je créerai trois pépinières d’entreprises : l’une favorable aux activités industrielles dans la zone Cap Nord, la seconde dédiée aux nouvelles technologies, et la troisième aux activités tertiaires sur le site des usines Terrot (quartier Voltaire), toutes reliées au très haut débit.”

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Quand on sait que le Grand Dijon a perdu près de 2 000 emplois en 2012 et a contribué à mettre en faillite près de 500 entreprises, on se demande si quelqu’un s’occupe de l’emploi ici !

Là où le Maire socialiste sortant passe, l’emploi trépasse : démantèlement du Crédit Municipal de Dijon sur 10 ans (perte de plus de 2 millions d’euros), mise en redressement judiciaire de Voo TV, la télévision voulue par le Maire (plus de 1 million d’euros engloutis) et gestion désastreuse de la société d’aménagement foncier du Grand Dijon, la SEMAAD, constatée par la Cour des comptes.

L’emploi, il doit s’anticiper. Et il se construit et s’entretient.
L’emploi exige une présence quotidienne sur le terrain. Il requiert un dialogue avec tous les acteurs du monde économique. Dans une économie mondialisée et en constante mutation, la place d’un Maire et Président d’agglomération est d’être sur le terrain à 100% de son temps !

Exemples d’actes manqués : le haut débit n’est toujours pas installé dans chacune des zones d’activité du dijonnais, la Lino à une voie ne facilitera pas la plateforme fret de Dijon, le choix de ne pas défendre la base aérienne pour notre capitale régionale met en péril une desserte aérienne d’affaire indispensable au XXIe siècle !

Le résultat est parlant !
Et le recensement de le confirmer : nous avons gagné malgré tout en 5 ans 170 habitants … démontrant ainsi l’immense attractivité de notre ville !

Espérons quand même que la période des soldes qui débute permettra aux commerçants du centre ville de retrouver un certain optimisme quand on connait les effets désastreux des choix pris par la municipalité sortante.

Il est vrai que cela fait 25 ans que le Maire sortant se présente à Dijon ! Ça use !
Changeons d’ère, c’est ce que je vous propose.

Dès mon élection, je créerai trois pépinières d’entreprises : l’une favorable aux activités industrielles dans la zone Cap Nord, la seconde dédiée aux nouvelles technologies, et la troisième aux activités tertiaires sur le site des usines Terrot (quartier Voltaire), toutes reliées au très haut débit.
Je m’engage à mettre ces locaux à la disposition des créateurs pendant un an dans des conditions très avantageuses.

Je serai le chef de file, à temps complet, du développement économique du Grand Dijon.”

Les commentaires sont clos.

  1. Voilà une analyse précise et pertinente, avec des chiffres à l’appui!

    DUNG le mardi 21 janvier 2014 à 14h39