Vœux 2014 : Le “réveil patriotique”, doit sonner pour Maxime Thiébaut (DLR)

Retrouvez les vœux de , délégué national à la génération de la reconquête (Debout la République), secrétaire départemental DLR de Saône-et-Loire.

Retrouvez tous les voeux pour 2014 ici.

“2012 était l’année d’un changement de façade, celle qui sépare la peste du choléra. 2013 a été celle de l’échec des socialistes et de la consécration du Président menteur. 2014 sera celle du réveil patriotique ou ne sera rien de mieux que les précédentes.

Après le scrutin des municipales où seul l’intérêt local doit primer, les Français vont être confrontés pour les élections européennes à un choix simple : leur survie ou leur abdication ; la volonté de reprendre leur destin en main ou une passivité sans retour face à l’avenir ; un sursaut d’orgueil de la France, ou l’acceptation de son déclin définitif.

Bien qu’ils aient compris que l’UMP et le PS sont les seuls responsables de la mort de notre Nation, et que l’extrême-droite n’est que le faire-valoir de ces deux complices, ils ne doivent surtout pas s’abstenir. Il n’existe pas de fatalité. La France peut s’en sortir à condition de se réunir autour de ces deux principes inaliénables et désormais vitaux pour elle : son indépendance et la liberté supérieure de choisir son destin.

Mais pour cela, il leur faudra voter pour des députés européens qui ne soient pas des carriéristes de la politique ; des députés européens, oui, mais d’abord français qui, enfin, combattront les institutions internationales ; ces institutions qui, parce que l’UMP et le PS en ont voulu ainsi, exercent le pouvoir à la place du peuple français, et qui construisent l’Europe (disent-elles), oui… mais qui la construisent sur le chômage de masse, les délocalisations et la destruction de tous les pans de notre économie.

C’est pourquoi, tout en présentant mes voeux les plus chaleureux à mes compatriotes, en France comme en Saône-et-Loire, je les mets face à leurs responsabilités de citoyens, et je leur demande, en mai 2014, de crier leur révolte dans les urnes !”

Les commentaires sont clos.