Bourguignons, nous sommes désormais près de 1,643 million !

2013-12-Dijon-tour-philippe-le-bon

Au 1er janvier 2011, la Bourgogne compte précisément 1 642 734 habitants. Le chiffre a été rendu public par l’ à la veille du passage à la nouvelle année. En cinq ans la région a donc gagné 13 900 habitants. “La croissance démographique régionale, de 0,2 % en moyenne annuelle, reste modeste comparée à celle de la France métropolitaine (+ 0,5 %)”, explique l’institut dans une note.

Les écarts entre départements sont parfois importants : “La population diminue dans la Nièvre, de 0,4% par an : les décès l’emportent sur les naissances et le solde migratoire est tout juste positif”, ajoute l’Insee. En revanche, en Côte-d’Or la croissance démographique est portée par le solde naturel alors qu’en Saône-et-Loire et dans l’Yonne, le gain de population est lié à des arrivées dans ces départements plus nombreuses que les départs”.

Les communes de moins de 3 500 habitants rassemblent toujours plus de la moitié de la population bourguignonne, 45% en Côte-d’Or, 68% dans l’Yonne. Entre 2006 et 2011, la population y a augmenté de 0,6% par an et par commune en moyenne. Parallèlement, parmi les quinze grandes communes de plus de 10 000 habitants, seules Dijon, Beaune et surtout Chevigny-Saint-Sauveur gagnent des habitants. Très modestement pour Dijon puisqu’il s’agit de 168 habitants en plus alors que Chevigny en gagne 740 !

Des changements pour les élections municipales

En Côte-d’Or, Talant et Chenôve poursuivent leur dégringolade avec respectivement 780 et 907 habitants en moins. Mais la palme revient à Nevers, dans la Nièvre qui perd 2 286 habitants en cinq ans.

Ces chiffres officiels de population serviront de base pour l’organisation des élections municipales de mars 2014. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, le scrutin est majoritaire plurinominal à deux tours. Cela concernera 1 760 communes en Bourgogne dans lesquelles résident 538 300 habitants, soit un tiers de la population régionale.

Mais la nouveauté est pour les communes de 1 000 habitants et plus. Les conseillers municipaux seront élus au scrutin proportionnel à deux tours et les listes devront respecter le principe de parité. 271 communes vont devoir s’y plier dont 69 en Côte-d’Or

Population par département

  • Côte-d’Or : 525 931 habitants (+0,3 par an)
  • Nièvre : 218 341 habitants (-0,4% par an)
  • Saône-et-Loire : 555 999 habitants (+0,2% par an)
  • Yonne : 343 463 (+0,1% par an)

Population par ville

  • Dijon : 151 672 habitants (+0,0% par an)
  • Beaune : 21 872 habitants (+0,1% par an)
  • Chenôve : 14 014 habitants (- 1,2% par an)
  • Talant : 11 118 habitants ( – 1,3% par an)
  • Chevigny-Saint-Sauveur : 10 200 habitants ( +1,5% par an)
  • Nevers : 36 210 habitants (-1,2% par an)
  • Cosne-Cours-sur-Loire : 10 484 habitants (-1,3% par an)
  • Chalon-sur-Saône : 44 847 habitants (-0,7% par an)
  • Mâcon : 33 730 habitants (-0,3% par an)
  • Le Creusot : 22 620 habitants (-1,0% par an)
  • Montceau-les-Mines : 19 124 habitants (-0,4% par an)
  • Autun : 14 426 habitants (-0,5% par an)
  • Auxerre : 35 534 habitants (-1,0% par an)
  • Sens : 25 146 habitants (-0,6% par an)
  • Joigny : 10 053 habitants (-0,5% par an)

Les commentaires sont clos.

  1. Etant Dijonnais je rêverai de voir .. un jour notre ville beaucoup plus grande encore: nous croissons beaucoup trop lentement ; faute de dynamisme économique plus important ; ” la crise ” (perpétuelle depuis au moins 40 ans) n’explique pas tout ; d’autres Métropoles continuent leurs progressions cependant : Nantes , Montpellier , Toulouse et bien entendu Paris et Lyon ).Reste a savoir comment faire pour DELOCALISER des entreprises innovantes implantées dans ces Métropoles ; au profit de la notre? Quelques ERREURS HISTORIQUES auront été commises dans les années 70 sur l’agglomération Dijonnaise; comme le refus de l’équipe d’alors pour L’IMPLANTATION D’UNE USINE D’ASSEMBLAGE DU GROUPE PSA ; celle située maintenant à .. Mulhouse ! Et n’oublions pas la LGV Paris-Lyon-Dijon en 1980.

    Patrick Lepak le mercredi 1 janvier 2014 à 13h20