Les crèches de Flavigny-sur-Ozerain, une parenthèse enchantée au cœur de l’hiver

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

La pénombre commence doucement à envelopper la cité médiévale de , un fin nuage de brume vient tamiser la lumière. Un lapin traverse la route et se réfugie dans un bosquet sur le bas côté.

Les imposants remparts qui protègent l’un des plus beaux villages de France laissent entrevoir quelques lumières, qui viennent réchauffer ce début de soirée. C’est ici que l’on fabrique les anis, ces fameux petits bonbons et c’est aussi là que se tient une exposition d’un genre unique : les habitants ont aménagé des crèches sur le rebord des fenêtres. Quatre-vingts à visiter, la nuit tombée.

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Au détour d’une rue pavée, une fenêtre qui s’illumine. L’enfant Jésus bercé par Joseph et Marie. Un berger qui guide ses moutons. C’est désormais une tradition, chaque mois de décembre, les habitants sont invités à revisiter à leur façon la Nativité. D’après l’Évangile de Saint-Luc, Jésus est né dans une étable. Dans le village, la tradition interprétée par Saint François d’Assise de façon vivante, peut très bien se traduire par une maison en pain d’épice, ou un petit nid de paille.

Et la tradition a revêtu une tout autre dimension en Italie. Il n’est ainsi pas rare de voir dans les bourgs des petites crèches dans des fenêtres ou dans des petits trous dans un mur. C’est sur ce modèle que se construit la tradition naissante de Flavigny-sur-Ozerain. Ainsi, on découvre une crèche, faites toute en anis. Les rois mages, après une longue route, transportent sur leurs dos des petits paquets de bonbons à des parents qui sont eux même des illustrations découpées.

Tantôt en pain d’épice, en gâteau sablé, où en playmobil, l’imagination des habitants offre comme une parenthèse dans la fraicheur de l’hiver. Alors, quand se présente la majestueuse interprétation provençale, donne des accents du Sud à ce rendez-vous.

Infos pratiques
Les crèches seront exposées aux fenêtres jusqu’au 12 janvier

Les commentaires sont clos.

  1. Sympas les crèches, originales et jolies.

    Romain J. le vendredi 27 décembre 2013 à 10h26

  2. Idée superbe que d’exposer des crèches dans le village. Ce mail répond sans le savoir aux souhaits que j’exprimais dans un mail aux amis (accompagné d’une reproduction de la Nativité)et à l’idée de s’envoyer des images de crèches du monde entier.
    Novice dans l’utilisation de Face-book, je ne sais pas comment transférer personnellement ce mail de bonne année à Mme Le Chou.
    En tout cas, félicitations et grand merci pour ces très belles crèches. Encore une dizaine de jours pour aller les admirer, ainsi que l’abbaye de Flavigny si elle est ouverte au public. Catherine

    Claude Catherine le dimanche 5 janvier 2014 à 14h13

  3. Excellente idée très sympa – félicitation aux organisateurs. On est passé un dimanche après-midi – dommage qu’on n’a pas la possibilité de se réchauffer dans un bar ou bistro au centre village à cet’heure et la pluie qui tombe…

    Urs Gysin le vendredi 17 janvier 2014 à 0h04

  4. Train commuters tend to be in better shape than car commuters, on the whole.

    vintage lace wedding dresses le vendredi 9 mai 2014 à 18h38