Alain Houpert (UMP) se demande si le rapport sur l’immigration est une “erreur ou une provocation”

Le sénateur-maire de Salives et candidat aux élections municipales à Dijon revient sur la publication du rapport sur l’immigration sur le site de Matignon : “Ce rapport de 276 pages qui fait débat avec des sujets de provocation essaie d’imposer insidieusement un autre modèle que celui qui fait consensus dans la nation, à savoir le modèle laïc républicain.”

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Rapport sur l’immigration, erreur ou provocation ?

Ce rapport qui vient d’être remis au premier ministre et fait couler beaucoup d’encre est un objet de discorde dans notre pays. Il embarrasse les plus hautes autorités de l’Etat. Malgré cela, il est toujours en ligne sur le site de Matignon. S’agit-il d’une erreur ou d’un acte politique des services du premier ministre ? Telle est la question ?

En effet, ce rapport de 276 pages qui fait débat avec des sujets de provocation, comme revenir sur l’interdiction du voile à l’école, essaie d’imposer insidieusement un autre modèle que celui qui fait consensus dans la nation, à savoir le modèle laïc républicain. Cet autre modèle, c’est celui du communautarisme qui est rejeté massivement par l’opinion, l’ensemble de la classe politique mais également en Angleterre où il était installé.

Ce rapport incite à valoriser les cultures de l’autre sans définir la notion d’altérité. Il prône le multi culturalisme en valorisant le droit à la différence au lieu de proposer des solutions favorisant l’intégration.

On peut naturellement se poser la question de la finalité de ce rapport. Est-ce une maladresse ou une provocation qui, en instrumentalisant ce rapport dénigré par toutes les couches de la population, donne des arguments aux extrémistes ? Certains parlent même de complot.
Pourquoi les principaux représentants du pouvoir, le président de la république, le premier ministre et le ministre de l’intérieur qui n’arrêtent pas d’affirmer leur attachement aux valeurs laïques, ont accepté de publier un rapport qui préconise « d’abandonner l’idée d’intégration, supprimer l’interdiction du voile à l’école, cesser de se référer au grand homme blanc hétéro sexuel et assumer nos dimensions arabo musulmanes » (référence au texte).
A ce niveau de responsabilité, il est difficile de croire à de l’amateurisme. Disons le, ce rapport est un terrible véhicule idéologique, fruit de la réflexion de cinq groupes d’experts avec 250 intervenants dont le seul but est de préparer les mentalités et permettre au gouvernement de se mettre à l’œuvre dès le 9 janvier.
D’emblée, François Hollande a fait savoir que ce rapport n’était en aucun cas la position du gouvernement. Ce grand chantier de Jean Marc Ayrault, refonder la politique d’intégration, s’apparente à un coup politique comme ce fut le cas pour le mariage pour tous. Il vise une fois de plus à détourner l’attention de la population, des vrais sujets à trois mois des élections municipales.
A cet égard, je serai particulièrement attentif aux prises de position de François REBSAMEN concernant les préconisations de ce rapport et à l’usage que lui et ses amis du gouvernement souhaitent en faire.”

Les commentaires sont clos.