La mairie porte plainte contre l’auteur d’une “quenelle” devant Marianne

Photo Jérémie Lorand

Photo Jérémie Lorand

La photo circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Elle représente un jeune homme imitant une quenelle dans la salle des mariages de la mairie de Dijon, devant la Marianne. Une photo qui nuit, selon François Rebsamen, le sénateur-maire de la ville, à la démocratie. Il va porter l’affaire en justice.

Le blogueur se serait en effet infiltré entre deux mariages, durant le week-end du 14 et 15 décembre pour se faire photographier devant le symbole de la République, en imitant le geste popularisé par l’humoriste Dieudonné.

Un peu plus tôt dans la journée, le Front de gauche avait demandé des comptes à l’UMP. En effet, plusieurs membres de l’opposition ou proches de l’UMP ont relayé cette photo. “Il est alarmant pour la démocratie qu’un parti de droite se disant républicain puisse accueillir en son sein des gens qui soutiennent, cautionnent et approuvent les gestes de l’extrême droite antisémite”, a rapidement réagi le Parti de Gauche de Côte-d’Or par voie de presse.

Seulement voilà, c’est faux. Rien à voir avec l’antisémitisme, mais beaucoup avec l’insoumission vis à vis du monde politico-médiatique. Lorsque l’humoriste mime le geste de la quenelle, il mime surtout sa volonté “d’enfiler” tout un système qu’il affirme corrompu et dont il se déclare lui-même victime suite à ses sorties politiquement incorrectes interprétées au premier degré depuis 2003.

Récupération en tous genres

Mais le geste a depuis quelques mois été effectivement repris par les opposants de tous horizons au gouvernement pour signifier leur ras-le-bol du socialisme, flirtant parfois allègrement avec les connotations antisémites que les médias ont accolé au geste. Le tout au grand bonheur de Dieudonné, devenu alors chantre de l’insoumission politique et démontrant une fois de plus l’incompréhension générale sur ses propos.

Sur son blog, l’auteur qui semble avoir lui compris le message politico-humoristique a paraphrasé la célèbre chanson de Dieudonné à l’attention du maire de la ville, rappelant qu’il s’agissait bien pour lui “d’enfiler” un certain François. Il appelle même les Dijonnais, “employés municipaux ou pas”, à réaliser “des quenelles dans les bâtiments municipaux et à envoyer les photos afin d’exprimer clairement notre ras-le-bol de ce maire”.

“Ca ne me dérange pas, j’ai l’habitude”, sourit François Rebsamen avant d’énumérer les conseillers UMP qui ont partagé cette photo sur leurs profils respectifs. “C’est lui qui avait hué François Hollande lors de sa visite en février 2013”.

Les commentaires sont clos.

  1. Merci d’avoir relayé l’information que nous (le front de gauche) avons découverte hier. Par contre, dire que le geste de la “quenelle” n’est pas antisémite … pas d’accord avec vous.
    S’il ne l’était pas à l’origine, il l’est devenu par la volonté de son créateur, l’ANCIEN humoriste Dieudonné. Vous dites que ce geste dénonce simplement le système politico-médiatique. Admettons. Mais vu que Dieudonné considère ce même système à la botte “des sionistes” et des “juifs”, le lien parait clair.
    Cet ancien humoriste fait aujourd’hui de la politique, à l’extrême-droite de l’échiquier. Ses gestes ne sont donc jamais innocents.

    Alexandre Emorine le lundi 16 décembre 2013 à 17h47

  2. Seulement voilà, c’est faux. Rien à voir avec l’antisémitisme. Ah bon, vous aussi vous êtes manipulés par l’extrême droite ?
    La différence majeure entre le père Jean (dit Jean Marie) et la fille Marion Anne Perrine (dite Marine) c’est que le père n’avait qu’un but, faire de son parti extrémiste une rente qui lui a permis de gagner très confortablement sa vie. Pour la fille l’argent de suffit pas, elle veut en plus le pouvoir. Pour cela, sans rien renier de l’idéologie raciste et extrémiste du parti (il faut bien garder le socle des électeurs) elle essaye tant bien que mal de lui donner une apparence plus fréquentable. Et c’est là que le grand écart apparaît : il faut dénigrer les arabes et les noirs, déconsidérer les musulmans mais en même temps nier tout racisme.
    Les zélateurs professionnels interviennent à ce moment là : Le but est double, laisser croire que le FN est un parti comme les autres mais en même temps faire entendre la petite musique de haine qui plaît tant aux sympathisants de ce parti. La quenelle fait parti de ces méthodes ainsi que le fait de nier que le racisme n’existe pas en France.
    Alors messieurs, complices ou victimes ?

    Sireuil le lundi 16 décembre 2013 à 18h13

  3. On ne comprend rien de ce que tu écris Sireuil…
    Mais ça m’a pas l’air de voler très haut.
    Gandhi aussi avec sa désobéissance civile était antisem ? + Martin Luther King + Thomas Sankara + Mandela aussi ? Avec Noah, Parker, l’équipe FR de basket, Mamadou Sakho, Yann Barthes…. ça va commencer à faire pas mal de millions d’antisem quand même. A partir de quand allez-vous arrêter de sortir tout le temps les mêmes poncifs rasoirs, à base du sempiternel champ lexical : MLP, racisme, antisémitisme, extreme-droite, haine ? Toujours les mêmes mots et jamais aucune argumentation. C’est usant ! OSEF des partis politiques !

    SuperGoy le lundi 16 décembre 2013 à 18h25

  4. C est alarmant une quenelle c est juste un geste. Anti système !!! En aucun cas un geste d’antisémite!!bref c est consternant de faire une polémique sur ça !! Mais bon nous les bons français qui dénonçons les régimes qui emprisonnent des nanas comme les pussy riot, nous avons un gouvernement donneur de leçon qui condamne un humoriste pour une chanson qui par des décrets interdisent des artistes de se produire dans les salles de spectacles!! Bravo la liberté d’expression !!arrêtons de donner des leçon!

    Jey le lundi 16 décembre 2013 à 19h03

  5. Que la personne en question ne perçoive pas la connotation antisémite passe encore, mais que le “Médiapart local” affirme que le geste n’est pas antisémite est plus dur à comprendre.
    Comme le dit Alexandre plus bas, l’auteur de cette invention ayant été condamné pour antisémitisme, reprendre ce geste revient donc à reprendre la connotation antisémite du geste. Tendre le bras n’est pas antisémite, tendre le bras en s’inspirant du nazisme, l’est.

    Yoann T. le lundi 16 décembre 2013 à 19h28

  6. Ce qui est choquant et punissable c’est aussi le texte qui accompagne la photo sur le “blog des Grésilles” :

    La rédaction du Miroir a partiellement modéré votre commentaire car les propos pouvaient être considérés comme diffamatoires

    Avatar21 le lundi 16 décembre 2013 à 21h41

  7. La rédaction du Miroir a partiellement modéré votre commentaire car les propos pouvaient être considérés comme diffamatoires

    Ces gens détestent l’Homme, et désormais tout le monde le sait.

    Tremblez messieurs du PS, nous savons à présent pour qui vous roulez…

    nb: pauvre Mandela doit se retourner dans sa tombe en voyant les honneurs rendus par ces voyous en col blanc que sont Hollande et Fabius. Pour mémoire, Hollande c’est deux guerres coloniales en 1 an. Qui dit mieux??

    Franc-quenellier le mardi 17 décembre 2013 à 10h15

  8. @Alexandre Emorine

    Un jour tu grandiras et te rendras compte de qui tu défends, un franc-maçon héritier de l’administration coloniale par son père…

    Vive Dieudo, Vive Bachar, vive Jésus!

    Franc-quenellier le mardi 17 décembre 2013 à 10h17

  9. Bon déjà une bonne chose, je rends hommage aux 2 auteurs qui n’hurlent pas avec les loups. Alors il a suffit que la licra, qui apparemment a le monopole de dire qui est raciste ou antisémite (je ne comprends toujours pas pourquoi ils font la différence: combat le racisme ET l’antisémitisme, pour eux, c’est distinct, ce qui veut dire qu’il y a le racisme universel et l’antisémitisme, mais bon c’est une question.). Il suffit que la licra dise un beau matin que ce geste est “antisémite car salut nazi inversé qui veut dire qu’on sodomise les victimes de la shoah” (!!!?) – je rappelle que ce geste existe depuis des années.
    Quant au Maire porter plainte car cela porte atteinte à la démocratie, on croit rêver… Lui qui se permet de censurer ou d’intimider tout ce qui lui déplait ou le critique…
    Heureusement que ce “quenelleur” a précisé qu’il s’agissait de montrer, devant Marianne et le drapeau français son ras le bol du maire…
    Il n’insulte à aucun moment le drapeau, ou la démocratie ou Marianne…
    En lisant son blog, on découvre justement que les amis de Rebsamen ont fait d’une prostituée ukrainienne…le symbole de Marianne…
    C’est vraiment le comble !

    lucas le mardi 17 décembre 2013 à 14h15

  10. @alexandre Emorine au lieu de jouer le donneur de leçon et de lancer l’anathème comme ça sur un citoyen lambda qui exprime son indignation, certes d’une manière qui ne vous convient pas, mais qui reste pacifique, vous feriez mieux de réfléchir sur les problèmes que vivent les français et la politique que mène ce cumulard qui s’accroche à ses privilèges. Et surtout d’éviter de gueuler au premier tour des élections puis d’aller à la gamelle au deuxième tour… (J’avais voté Melenchon)…

    lucas le mardi 17 décembre 2013 à 14h23

  11. Démoralisant de voir que la France perd ses libertés un peu plus chaque jour. Dieudonné a le mérite de réveiller un peu nos esprits endormis dans ces magouilles politiques et religieuses. Il y en a vraiment raz le bol de ce système qui se cache derrière des sujets tabou comme le racisme pour manipuler les plus sectaires. Mélanger un geste humoristique qui rassemble les Français dans la joie avec l’antisémitisme qui reste une chose horrible; c’est tout bonnement scandaleux !
    Bref, merci Dieudonné de nous montrer à quel point ceux qui nous dirigent ne comprennent vraiment rien au peuple Français.

    Fred le mercredi 18 décembre 2013 à 0h27

  12. Merci au Miroir de ne pas prendre partie pour savoir si oui ou non le geste de la quenelle est antisémite. On donne à ce geste la signification que l’on veut et qui nous arrange, faire passer le geste protestataire de la quenelle pour un geste antisémite profit il au militant d’extrême droite où à leurs opposants afin de les dénigré? A qui profite le crime? Mes ancêtres levaient la main droite en guise de salut dans le Colisée mais on ne les a jamais traité d’antisémite (bon ils on bien nourrit quelques lions avec de la viande de chrétien mais c’était du bio).

    Romain J. le jeudi 19 décembre 2013 à 11h46

  13. @Franc-Quenellier (CJ ?) : c’est gentil de prendre soin de mon avenir, mais je m’en occupe tout seul. Quand à celui que je “défends”. Joli tentative de changement de sujet. On en parlera autour d’un café si tu veux, ou autour d’un article qui traite de ce sujet. Parce qu’ici, on pourrait tout autant parler des canards en Amazonie, non ?

    @Lucas : Pas de procès d’intention sur notre attitude au second tour. Nous avons toujours été clair : chacun vote bien comme il le veut au second tour, comme au 1er ! Sinon, sur l’expression de son raz le bol, il y a tout de même bien d’autres moyens que cela, non ? Parce que même dans sa logique c’est ridicule .. “Je glisse une quenelle parce qu’on galère à se garer”, pas très subversif quand même !

    Anonyme le jeudi 19 décembre 2013 à 12h57

  14. Alexandre Emorine a bien raison. La plupart des commentaires qui suivent le sien sont caractéristiques de la pensée de l’extrême-droite haineuse, antisémite, raciste, et pour certains de la confusion des esprits.
    Par ailleurs, qu’est-ce que Mélenchon cumule?
    Il n’est que député européen. Ce sont les bloguistes du Fn qui propagent ce bobard de cumul et de richesse de JL Mélenchon. On ne peut pas cumuler le mandat de sénateur avec celui de député euro…Et Mélenchon n’est plus sénateur. Et pour ceux qui parlent de ses luxueuses voitures, sachez qu’il n’a pas le permis et qu’il est conduit dans Paris par un camarade à scooter ou moto …

    louis chevreuil le vendredi 20 décembre 2013 à 12h10