Condamnation d’un viticulteur bio : “Une atteinte à notre santé, notre environnement et notre économie locale”, pour EELV

Europe écologie – Les Verts Bourgogne réagit suite à la condamnation d’un viticulteur bio à Beaune : Le parti est “indigné et consterné quant aux motifs d’accusation”.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“Condamnation d’un viticulteur bio : une atteinte à notre santé, notre environnement et notre économie locale !

Indigné, Bourgogne tient à faire part de sa consternation quant aux motifs d’accusation qui vont conduire M Giboulot a comparaître au Tribunal de Grande Instance de Beaune. En effet, comment peut-on convoquer, mettre en accusation et considérer comme un criminel, un professionnel de la vigne qui s’est engagé en biodynamie depuis des décennies, alors que ce mode d’exploitation est son outil de travail ?

Tandis qu’une mobilisation de la société civile est en cours depuis plusieurs mois sur le problème de la flavescence dorée, rassemblant à la fois des professionnels de la viticulture bio, des associations de protection de l’environnement et des citoyens soucieux de leur santé pour travailler en concertation avec les autorités publiques, la convocation de M Giboulot a tout d’une manœuvre d’intimidation destinée à dissuader les autres viticulteurs d’entrer en désobéissance civile contre cet arrêté préfectoral qui interprète arbitrairement le code rural. Nous appelons les autorités publiques a revoir cette décision qui s’appuie sur le motif suivant : « le refus d’effectuer les mesures de protection des végétaux contre les organismes nuisibles en l’espèce en refusant de traiter contre la flavescence dorée ». Nous avons connaissance que les arrêtés préfectoraux font référence au code rural L258-1 annexe b qui
 inclut le phytoplasme de la flavescence dorée dans la liste des organismes contre lesquelles la lutte est obligatoire et permanente. Toutefois le code rural ne stipule pas le recours systématique à l’utilisation des pesticides, ce qui rend illégitime le motif invoqué dans la convocation de E.G.

EELV s’indigne devant une mesure qui nie la diversité de la filière viticole, qui entraînera la destruction d’emplois locaux, qui refuse de prendre des mesures préventives et réglementaires en matière d’informations publiques sur les risques sanitaires liés aux épandages de pesticides, et qui nuit gravement à notre environnement.

C’est pourquoi, EELV demande de nouveau et légitimement aux pouvoirs publics de cesser d’avoir recours à l’utilisation des pesticides dans sa forme la plus radicale, et de permettre aux professionnels de la viticulture qui le souhaitent, d’expérimenter des méthodes alternatives pour endiguer le développement de la flavescence dorée sur notre territoire.

EELV Bourgogne ainsi que le groupe local EELV de Beaune expriment leur solidarité à l’égard de M Giboulot et leur détermination à accompagner toutes les formes de mobilisations dont le but est de préserver la santé et l’environnement de nos concitoyens, et de valoriser les productions locales de qualité. “

Les commentaires sont clos.