PAC 2014-2020 : Le FN se plaint d’une concurrence déloyale en Europe

Le Front National de Côte-d’Or adresse via un communiqué à la presse ses critiques vis-à-vis de la nouvelle Politique agricole commune concernant la période 2014-2020. Absence de quotas laitiers et sucriers, absence de régulation des prix et des volumes, le FN 21 accuse la nouvelle de favoriser le dumping social en Europe et de fragiliser la France face à l’Amérique du Nord.

Lire ci-dessous le communiqué du FN21 :

Si les aides versées aux agriculteurs sont indispensables au maintien et au développement de l’agriculture et des territoires ruraux, elles ne peuvent constituer à elles seules une véritable politique agricole.
En se cantonnant à la répartition des aides, en liquidant les derniers quotas (lait en 2015, betteraves sucrières en 2017) et en refusant de mettre en place une politique de régulation des prix et des volumes, la PAC 2014-2020 abdique définitivement son rôle de politique agricole en achevant le processus de dérégulation engagé il y a vingt ans.
Cette PAC laisse libre cours au dumping social qui ravage actuellement l’agriculture française et déséquilibre gravement l’agriculture européenne. Car aujourd’hui, c’est bien de certains pays membres que proviennent les attaques les plus brutales.

Je ne rappellerai qu’un exemple : celui de l’Allemagne qui, dans le porc, mène une politique d’offre massive appuyée sur un coût horaire de main d’œuvre inférieur à 4 euros, tant dans les élevages que dans les abattoirs. Cette offensive en règle, visant à s’approprier les marchés d’autres pays membres, est tout à fait inacceptable. Elle dure pourtant depuis plusieurs années sans que rien ne soit fait pour l’enrayer.
Et, demain, que pèsera la nouvelle PAC face aux traités de libre-échanges négociés avec le Canada et les Etats-Unis ? Rien, quand on sait que les coûts de production des éleveurs outre atlantique sont jusqu’à 25% inférieurs aux nôtres et qu’ils bénéficient en plus des atouts d’une monnaie moins forte que l’euro sur les marchés d’export.

Les commentaires sont clos.