Besançon 1ère ville où il fait bon entreprendre, Dijon est 17ème

2013-11-Dijon-Besancon-villes

Quelles sont les villes les plus “business friendly” ? Pour y répondre, le journal L’Express a classé 120 agglomérations de 70 000 à 500 000 habitants en fonction de seize critères différents dans les trois domaines que sont les infrastructures, l’écosystème et l’éducation. Dijon arrive 17ème de sa catégorie alors que est première de la sienne.

C’est donc un coup dur pour la capitale des Ducs de Bourgogne. Elle n’arrive qu’en 17ème position des agglomérations de 200 000 à 500 000 habitants derrière Saint-Étienne, Mulhouse et Toulon. Dans le détail, la ville est 14ème en terme d’infrastructures, 11ème pour l’éducation et 22ème pour l’écosystème.

Pour cette dernière note, le magazine prend en compte le nombre d’entreprises pour 1 000 habitants, le taux de création d’entreprises, d’incubateurs soutenus par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le nombre de technopôles, de pôles de compétitivité, de pépinières d’entreprises, de grappes d’entreprises, de clusters et de zones franches urbaines.

Dans la catégorie inférieure, la voisine comtoise, Besançon, arrive largement en tête, malgré une très mauvaise note pour le thème des infrastructures – en raison des travaux de construction du tramway. “La maîtrise de la haute précision reste son principal atout”, note l’hebdomadaire sur son site internet. “Adossée au pôle de compétitivité des microtechniques, forte d’une offre de formation incluant une école nationale d’ingénieurs, riche du soutien de laboratoires de recherche privés et publics, l’industrie bisontine s’est taillé une solide réputation dans les spécialités biomédicales.

Les commentaires sont clos.