François Rebsamen réfute les difficultés du Crédit municipal de Dijon

Photo Jonas Jacquel

Photo Jonas Jacquel

Il y a quelques jours, nous vous parlions des difficultés qui entouraient la cessation de l’activité bancaire du et son transfert vers celui de Bordeaux. Usagers et clients se retrouvent démunis, face à des retards d’encaissement et d’attribution de nouveaux numéros de compte. Mais alors qu’une pétition commence à circuler, le sénateur-maire de Dijon, François Rebsamen réfute tout souci.

“Nous nous occupons des agents, nous ferons le point lors du prochain conseil municipal”, détaille François Rebsamen. En guise d’apaisement, il refuse aussi de faire appel aux fonds propres de la banque publique pour le prochain budget. “Les clients ont tous la même banque, celle de Bordeaux, et auront même plus d’avantages qu’à Dijon”, poursuit-il.

Alors, il balaye d’un revers de main la pétition sous forme d’ultimatum, dévoilé par l’association des clients et usagers e la banque : “Je ne réponds pas aux gauchistes qui n’y connaissent rien”, lance-t-il. “Je connais bien l’association, elle a fait plus de tort que de bien”.

Cette dernière, sans réponse, menace d’inciter les clients à clôturer leurs comptes.

Les commentaires sont clos.

  1. MANGIONE Daniel

    Daniel MANGIONE, Président de l’ACU-CMD

    Réponse à Monsieur REBSAMEN,

    Sénateur/Maire, démolisseur du Crédit Municipal de Dijon, vous traitez les usagers du CMD comme de vulgaires marchandises, vendus contre leur gré avec leur banque à Bordeaux et Lyon. Vous ne trouvez aucun argument sérieux, pour justifier cet acte misérable, à part nous traiter de “gauchistes”.

    Merci pour ce compliment, ça nous rajeunit et vous aussi sans doute ? Sauf que vous avez mal tourné !
    Aujourd’hui, il est vrai qu’au vu de la politique anti populaire du gouvernement que vous approuvez et soutenez, sauf pour le non cumul des mandats (sic), tout ce qui est social et solidaire doit vous apparaître comme du redoutable gauchisme. Ridicule. Piètre défense.
    Osez venir avec nous en débattre devant vos victimes : les usagers du Crédit Municipal !
    Osez leur dire que vous n’y êtes pour rien et que tout va bien !
    Osez leur dire que vous avez refusé toutes nos demandes de rencontres (12 courriers en recommandé en 3 ans), pour vous faire part de nos craintes et nos propositions pour sauver le Crédit Municipal.
    Osez reconnaître que tel un “Robin des bois au service des riches”, vous envisagez de faire main basse sur les fonds propres publics restant au Crédit Municipal : 65 millions d’euros (la preuve chiffrée est visible sur le site du CMD) pour le donner aux riches banques pour payer vos dettes.
    (Le vrai Robin des bois, lui, prenait l’argent des riches pour le partager aux pauvres)
    Vous voulez faire le contraire : Quelle honte !
    Mais la loi est claire et le Tribunal Administratif saura, si nécessaire, vous le rappeler et empêcher ce mauvais coup contre les pauvres.

    MANGIONE Daniel le mardi 19 novembre 2013 à 18h26

  2. Noel

    Mais qu’attendez vous pour virer ce “magouilleur” de 1èreClasse (et je reste poli!). Les elections approchent, sortez les balais !!! Lui et ces potes osent dire qu’ils sont de gauche. ne soyez pas dupe ! Lui aussi appelle les citoyens à se serrer la ceinture, mais pas la sienne , comme toujours avec ces personnes dites de gauche.

    Noel le mardi 19 novembre 2013 à 18h59

  3. FRANCOIS M’A TUER ou LA MAIRIE NE FAIT PAS CREDIT…

    Dijon Autrement le samedi 23 novembre 2013 à 8h15