L’association Cœur de ville Dijon propose de créer une nouvelle ligne “Divia Campus”

L’association soutient, dans un communiqué diffusé mardi 19 novembre 2013, l’Unef Bourgogne concernant leur demande de transports gratuits sur le campus de Dijon.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“L’association Cœur de Ville Dijon, Collectif Indépendant des Artisans et Commerçants de Dijon soutient la proposition des étudiants de l’UNEF de l’Université de Bourgogne parue dans la presse du mardi 19 novembre 2013, qui demandent une amélioration de l’utilisation des transports en commun sur le campus.

L’association Cœur de Ville Dijon a également constaté que la disparition de l’ancienne ligne 5, a réduit de manière significative la venue des étudiants en centre-ville et rappelle que sur les 23 propositions pour l’amélioration de l’attractivité du centre-ville qu’elle a récemment publiées, la proposition n°11 ou C.2 (voir site internet : www.coeur-de-ville-dijon.fr) évoque la possibilité de création d’une nouvelle ligne de bus « Divia Campus » :

Proposition C.2) : Thématique transport en commun :
« Depuis le fonctionnement du tramway, certains flux majeurs de voyageurs ont disparu notamment sur la partie Est-Sud/Est de la ville (La comparaison entre l’ancien réseau Divia et le nouveau le démontre parfaitement). Aujourd’hui l’ensemble des habitants ne peuvent plus emprunter facilement le réseau de transport pour se rendre dans certains quartiers du centre-ville. Les artisans, commerçants et les professions libérales sont parfois obligés de se déplacer à domicile pour conserver aujourd’hui leurs clientèles. Les étudiants qui bénéficiaient d’un service de transport gratuit sur le campus et qui poursuivaient bien souvent la fin du trajet de la ligne 5, fréquentent beaucoup moins le centre-ville. L’augmentation du prix du transport en commun en est aussi la cause. Nous proposons que la réintroduction d’une ligne 5 « spécial campus » soit étudiée (tarif préférentiel pour les étudiants) et qu’elle desserve de nouveau la place Saint Michel et la Place du Théâtre pour améliorer d’une façon générale les flux de chalands et le transport des étudiants de l’Université de Bourgogne sur le campus. »

Au-delà d’une simple mesure économique pour recréer une attractivité au centre-ville de Dijon, il s’agit également d’une mesure sociale nécessaire et financièrement mesurée, qui permettrait à une population fragile de bénéficier d’un service public légitime au regard de leur besoins et de leurs attentes. L’association se rapprochera très prochainement des partenaires concernés pour proposer un projet chiffré sur ce sujet.”

Les commentaires sont clos.