Crédit municipal de Dijon : Le Front de gauche soutient les usagers et clients

Le Front de gauche apporte, dans un communiqué, son “total soutien” aux personnels et aux usagers du . Il approuve les propositions faites par leur association pour une utilisation sociale et solidaire de ces 65 millions d’euros.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse ci-dessous.

“65 millions pour l’action sociale et solidaire

Le rideau de fer est tombé sur la dernière agence dijonnaise du Crédit Municipal, rue de Mulhouse. Les personnels sont-ils virés, déplacés ? Et où…? La population dijonnaise l’ignore.

Le Crédit Municipal est la seule banque publique à caractère social et solidaire. Mais, elle est délibérément démolie par son Président, le Sénateur-Maire PS de Dijon. Elle a été disloquée, agence après agence. Les agences restantes sont bradées à Bordeaux et Lyon.

La cause invoquée, mais mensongère, serait une rentabilité insuffisante. La mairie n’a jamais investi pour sa maintenance commerciale et sa modernisation. Ces dix dernières années, ont été financés par le Crédit Municipal 15 millions d’euros pour le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS). Il s’agit d’une mort programmée et organisée, dont l’objet est de faire main basse sur 65 millions d’euros de fonds propres de la banque (chiffres extraits du rapport annuel d’activité).

M. Rebsamen a annoncé dans la presse, vouloir utiliser les fonds de cet établissement public pour régler une partie des dettes. Le Parti de Gauche dénonce la perspective d’une telle utilisation de cet argent qui a vocation à être utilisé dans un but social et solidaire. Il en appelle aux élus municipaux pour que, par leurs votes, ils en empêchent l’utilisation.

Comme leurs compatriotes, les dijonnais voient leur niveau de vie se dégrader, 30 % d’entre eux ne plus se soigner, les personnes âgées manquer de maisons de retraite médicalisées, les sans abris et demandeurs d’asile ne pas disposer de capacités d’hébergement dignes, les 6 000 demandeurs de logements sociaux attendre un vrai toit, et les jeunes avoir de plus en plus de mal à se loger. Plutôt que de combler les pertes dues à des prêts parfois toxiques, les fonds propres doivent être utilisés pour une action municipale sociale !

Le Parti de Gauche apporte son total soutien aux personnels, aux usagers. Il approuve les propositions faites par leur association pour une utilisation sociale et solidaire de ces 65 millions d’euros.

Les commentaires sont clos.

  1. d accord avec la petition j aimerais bien pouvoir suivre mon compte sur internet comme par le passe mais faut il pouvoir se connecter

    yvonne tilly le mercredi 20 novembre 2013 à 16h44