La préfecture de Côte-d’Or met en garde contre le froid

La préfecture rappelle, dans un communiqué, les dangers du froid. Dans le cadre de la prévention des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid, elle recommande aux acteurs locaux une série de mesures à mettre en oeuvre pour “détecter, prévenir et limiter les conséquencesdu froid. Un document mis à disposition “prend en compte l’accès aux soins et au logement, traite des intoxications au monoxyde de carbone ainsi que des maladies infectieuses. Une attention toute particulière est portée aux populations fragiles et vulnérables.”

Retrouvez  ci-dessous le communiqué de la préfecture.

“Les températures baissent. Ponctuellement, par vagues, dans certaines régions ou sur l’ensemble du territoire, le froid s’installe et atteint parfois des températures contre lesquelles les personnes fragiles telles que les personnes âgées, les enfants, les personnes sans domicile doivent se prémunir. 
Le grand froid constitue un risque pour la santé. Ses effets sont insidieux et peuvent passer inaperçus. Il faut donc redoubler de vigilance. 

Cette année, un guide national de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid a été diffusé aux acteurs locaux par le ministère des Affaires Sociales et de la Santé. Téléchargeable sur le site www.sante.gouv.fr (cf infra) , il précise les actions à mettre en œuvre aux niveaux local et national pour détecter, prévenir et limiter les conséquences sanitaires et sociales du froid hivernal. 

Ce document prend en compte l’accès aux soins et au logement, traite des intoxications au monoxyde de carbone ainsi que des maladies infectieuses. Une attention toute particulière est portée aux populations fragiles et vulnérables. 

Ce dispositif de prévention et de gestion s’articule autour : 

– d’une veille saisonnière correspondant à la mise en place d’un dispositif de surveillance spécifique ainsi qu’à la mise en œuvre de mesures de sensibilisation : le niveau de veille saisonnière est activé depuis le 1er novembre 2013. Cette veille saisonnière sera désactivée le 31 mars 2014, sauf si des conditions météorologiques exceptionnelles justifient son maintien ; 

– d’un mécanisme opérationnel s’appuyant sur la carte de vigilance émise par Météo France pour le paramètre « grand froid » (niveaux jaune, orange ou rouge) en fonction de l’intensité du phénomène et des températures ressenties ; 

– d’un catalogue de mesures mises en œuvre de façon adaptée par les autorités et les différents acteurs concernés, en fonction de l’impact prévisible ou avéré de la vague de froid. 

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les sites internet suivants :
http://www.sante.gouv.fr/grand-froid-risques-sanitaires-lies-au-froid,1532.html
http://www.inpes.sante.fr/10000/themes/evenement_climatique/froid/index.asp

Les commentaires sont clos.