Fenêtres-sur-courts : les résultats officiels

2013-11-11-festival-fenetres-sur-courts

Les courts-métrages, ces formes digestes et délicieuses du cinéma… Sortes d’apéritifs tantôt bien salés, gavés de sauce piquante, goût exotique ou 100% terroir, ils s’avalent par poignées, avec appétit, devant un écran géant. Créatifs, discrets, cocasses, leur recette est contraire à l’addictive série américaine, au feuilleton hypnotisant, contraire à l’étouffant long métrage.

Le court-métrage, œuvre discrète, difficile à attraper, tenant plutôt de la forme éphémère que de l’objet vanté puis acheté en disque ou téléchargé, a eu son festival du 2 au 9 novembre. Un véritable filet à papillons, organisé par l’association dijonnaise Plan 9, encourageant tous les publics à venir rencontrer les nouveaux nés de la création locale, et internationale.

Déferlante de prix

Fenêtres sur Courts 2013

Fenêtres sur Courts 2013

Et comme la création n’avance pas sans frais, des prix ont récompensé les films suivant : le grand prix du meilleur court-métrage européen (2 000 euros offerts par la Ville de Dijon) a été décerné à Misterio de Chemia Garcia Ibarra (Espagne), la compétition national a récompensé par le grand prix du meilleur court-métrage d’humour (1 500 euros remis par la Ville de Dijon) : Les lézards de Vincent Mariette, le prix du public (750 euros offerts par Plan 9) a été décerné à Diagnostic de Fabrice Bracq.

Le prix du meilleur court métrage produit ou tourné en Bourgogne (1 000 euros offerts par le conseil régional) a été décerné à La Monnaie s’il vous plaît de Christophe Gand, une mention spéciale a été attribuée à Toutes les belles choses de Cécile Bicler. Enfin le grand prix catégorie Zombie-zomba (récompensé par des Grands vins de Bourgogne) a été attribué à Nightwatch de Nicolaï Belce Kennedy.

La section “audiovisuel” du lycée du Castel a élu Ziegenort de Thomasz Popakul (Pologne), meilleur court-métrage.

Les commentaires sont clos.