Le département de la Côte-d’Or part en croisade contre le gouvernement

2013-11-couverture-cote-d-or-magazine-novembre-2013

Dans le dernier numéro de son magazine, le conseil général de la Côte-d’Or, lance une véritable campagne de communication contre le gouvernement. Au moyen d’un tampon rouge “département en danger, action menacée”, il marque les actions remises en cause du fait “de la réforme territoriale et des charges financières qui pèsent sur son budget”.

Ainsi, selon le département, ces actions sont “gravement menacée”, par les décisions prises à Paris. “Accompagnement des personnes fragiles, subvention aux associations culturelles sportives, sociales, développement territorial et aide aux communes, soutien à l’agriculture, à l’artisanat et au commerce de proximité”, sont autant d’actions qui “pourraient disparaître à cause du désengagement de l’État.

La collectivité a chiffré à vingt millions d’euros, les charges supplémentaires sur son budget : ” Depuis dix-huit mois, le gouvernement multiplie les décisions défavorables aux départements. Un choix politique absurde en période de crise”. Au fil des pages on découvre ainsi le tampon apposé à l’opération “Boeuf bourguignon dans les cantines” ou encore sur le prix Christian Myon qui récompense les projets et les actions contribuant à la sécurité routière.

La protection du patrimoine serait aussi remise en cause. Et le conseil général cite le cas de l’église Saint-Saturnin de Reulle-Vergy qui fait l’objet d’une souscription pour les travaux de restructuration. “La mise à mort en silence des départements menace notre cadre de vie”, peut-on lire dans le magazine. “Votre parole compte, votre engagement est indispensable. Ensemble, défendons notre département !” Comme un appel aux votes à quelques mois des élections municipales et communautaires.

Sur Twitter, le député de Côte-d’Or Laurent Grandguillaume ironise : “Et l’augmentation de la taxe foncière de 13,92% il n’en parle pas ? Après l’ecotaxe il invente la CGtaxe”.

Depuis plusieurs mois, le conseil général se sert de son support mensuel pour pointer du doigt la politique du gouvernement. Le mois dernier il dénonçait le report de la réforme de la dépendance et en janvier 2013, il faisait sa couverture sur une photo d’un village en noir et blanc avec comme titre “Menace sur les départements ruraux”.

Les commentaires sont clos.